Le problème avec la vérité des faits, c’est qu’elle ne fait pas toujours plaisir. Et l’honnêteté c’est de ne pas transiger. C’est bien que nous voulons, n’est-ce pas ?

Lors de l’épidémie de maladies pneumovirales de mars et avril 2020, les personnels hospitaliers et les médecins en particulier, commencèrent par recevoir des ordres pour minimiser l’épidémie. Puis, rapidement, les soignants reçurent des ordres pour bidonner les chiffres COVID à la hausse…

Bien peu de soignants ont dénoncé cette corruption. Et donc bravo à ceux qui l’on fait dès le début.

Puis, il y a eu le bidonnage des cycles de tests PCR. Là encore, bien peu de soignants ont dénoncé cette corruption…

Puis, il y a eu les assassinats des patients par manque de soins. Là encore, bien peu de soignants ont dénoncé cette corruption…

Puis, il y a eu les assassinats au Rivotril. Là encore, bien peu de soignants ont dénoncé cette corruption…

Enfin, arrive l’obligation Vaxx. Pour certains soignants au cerveau lessivé, c’est le bonheur, la Sainte Religion révélée face aux impies qui osent dénoncer les dangers des vaxxx.

In Fine, ce sont les soignants résistants qui paient les premiers pots cassés de la monstrueuse dictature mondialiste qui les jette à la rue sans solde.

L’Histoire n’en finit pas de se répéter. Quelques héros et beaucoup de collabos.

 

Catégories : Uncategorized