Sommaire

  • Ethnocide vs génocide.
  • Qu’est-ce qu’un risque ?
  • Evaluons le risque.
  • A qui profite la guerre des Mondes ?
  • Pour la reconnaissance des Exocivilisations.

 

La Guerre des Mondes n’aura pas lieu

De nombreuses personnes s’interrogent « la présence d’exocivilisations nous fait elle courrir le risque d’un ethnocide ? ».

Ethnocide vs génocide

Le terme ethnocide est apparu dans la langue française en 1970 sous la plume de l’ethnologue Robert Jaulin. Il désigne la disparition de l’ensemble des caractères sociaux et culturels d’un groupe d’humains, la destruction de sa civilisation par un autre groupe ethnique plus puissant. Il est le plus fréquemment utilisé à propos de la disparition des cultures propres aux peuples indigènes. L’ethnocide détruit l’identité culturelle d’un groupe, sans nécessairement détruire physiquement ce groupe (contrairement au génocide). Un ethnocide peut être la conséquence d’un changement économique ou social progressif, donc provenir d’une politique d’État. Raphael Lemkin l’inventeur du concept de génocide, considère que, sous certaines circonstances, l’ethnocide est un génocide.

Nous distinguerons ici, 4 types :

a)     L’ethnocide non belliqueux, conduisant à une disparition culturelle sans destruction humaine.

b)      L’ethnocide non belliqueux, conduisant à une disparition culturelle avec destruction humaine.

c)      L’ethnocide belliqueux, conduisant à une disparition culturelle sans destruction humaine importante.

d)      L’ethnocide belliqueux, conduisant à une disparition culturelle avec destruction humaine systématique, autrement dit le génocide.

La question est donc : « est-ce que la présence d’exocivilisations nous fait courrir le risque de l’un de ces types d’ethnocide ? »

Qu’est-ce qu’un risque ?

Toutes les méthodes d’évaluation des risques sont fondées sur des principes de calcul qui prennent en compte les 3 paramètres suivants :

  • Que risque-t-on de perdre ?
  • Quel est le type de la menace ?
  • Quelle est la probabilité que cette menace survienne ?

La conjonction de ces 3 paramètres permet de calculer le risque en tant que tel. Puis, en fonction du « poids », de la valeur, du risque calculé, l’on définira les contre-mesures à mettre en place.

Evaluons le risque

Quel est donc le risque que la présence d’exocivilisations nous fait courrir le risque de l’un des types d’ethnocide que nous avons identifiés ? Appliquons la méthode usuelle en définissant les 3 paramètres :

  • Que risque-t-on de perdre ?

Une merveilleuse société où règne la justice sociale et économique, et le bien être général.

  • Quel est le type de la menace ?

Un contact avec les exocivilisations qui nous côtoient conduit à un ethnocide :

a)     L’ethnocide non belliqueux, conduisant à une disparition culturelle sans destruction humaine.

b)      L’ethnocide non belliqueux, conduisant à une disparition culturelle avec destruction humaine.

c)      L’ethnocide belliqueux, conduisant à une disparition culturelle sans destruction humaine importante.

d)      L’ethnocide belliqueux, conduisant à une disparition culturelle avec destruction humaine systématique, autrement dit le génocide.

  • Quelle est la probabilité que cette menace d’un contact avec les exocivilisations survienne ?

Suivant les indications des documents Oummains la présence de visiteurs remonte au moins à 30000 ans :

E33 – En regardant dans le lointain de l’univers….  p.439, Message lu le 18 avril 1969 par Fernando Sesma – « D’une planète codifiée par un chiffre [2] par ses habitants proviennent les plus anciens visiteurs de la Terre (depuis 31 700 ans avant J.C.). Ils sont de taille élevée avec un épiderme écailleux, anatomie un peu différente de la vôtre. Ils proviennent d’une étoile que vous n’avez pas cataloguée, située à 47 années-lumière. »

Aussi loin que l’on puisse remonter dans l’histoire de l’homme, à aucun moment les contacts avec les exocivilisations n’ont été une menace.

D1378 : « Hommes de la Terre. Notre éthique nous empêche de violer le principe de non interférence dans le libre cours évolutif du Réseau Social d’un astre froid habité par des cerveaux intelligents et humains. »

« Nous insistons : Seule la certitude que l’OEMII de OYAGAA pourrait disparaître de son Astre froid, nous fournirait l’argument moral d’une intervention et déjà dans ce cas, nous ne nous limiterions pas à stopper le processus d’annihilation mutuelle, mais notre groupe expéditionnaire augmenté en effectifs et moyens techniques les mettrait en action… »

En résumé, en dehors du contexte d’un cataclysme auto-destructeur, la valeur du risque de perdre notre merveilleuse société est égale à zéro.
Comme les centrales nucléaires et des armes sont déjà contrôlés par les exocivilizations, on peut considérer que le contexte d’un cataclysme auto-destructeur peut être fournie par les trois principaux groupes oligarchiques (le monde occidental, les Russes et les Chinois) tous sont «dangereux, cynique et corrompu. » (réf. D1378).

D1378: «Les composants les plus avancés de votre technologie, les moyens d’organisation, une masse étendue de données sont dans les mains des cerveaux les plus irresponsables, ce qui est comme placer un explosif de grande puissance dans les mains d’un enfant. Vous avez créé un ordre social structuré de manière délirante, dans laquelle la puissance technologique, économique et l’information sont manipulées, et non pas par les créateurs intelligents d’un réseau social émergent, mais par les cerveaux les plus malades et les plus archaïques de votre société. Tout système qui pourrait être appliqué pour résoudre la misère du tiers-monde ou lutter contre la pénurie d’énergie et donc offrir les plus hauts niveaux possibles de bien-être, est vite détournée vers des applications technologiques de nature militaire … »

Le risque réel d’un cataclysme auto-destructeur provient de ces trois grands groupes oligarchiques (le monde occidental, les Russes et les Chinois) « dangereux, cynique et corrompu ». Donc, nous pouvons espérer que nos voisins vont interférer ASAP!

 

 

A qui profite la guerre des Mondes ?

Comme nous le montrons, le risque de guerre des Mondes est nul, la question est en fait:

A qui profite la peur?

Machiavel enseigne que le Prince doit être craint, mais cependant ne pas être haï. S’il est haï, il retourne le peuple contre lui, s’il est seulement craint, il maintient son autorité et son pouvoir. Aussi est-il de ce point de vue de bonne politique de maintenir la peur, sans pour autant qu’elle se transforme en haine. Un peuple maintenu dans la peur reste « tranquille ». Il n’ose pas se dresser contre le pouvoir. Un peuple qui se met à haïr son souverain cherchera à le renverser et il suivra ceux qui le conduiront à la révolte. Tous les tyrans que l’humanité a pu engendrer le savaient. Il existe une habileté calculée, rusée, machiavélique à manipuler l’insécurité et utiliser la peur.

Un présupposé danger Extraterrestre est propre à nourrir cette peur ancestrale de l’Autre qui est tapie dans un coin de nos cerveaux limbiques. On prendra soin de le draper d’un principe de précaution qui ne sera ici qu’une fausse prudence inadaptée, mais propre à attiser les vieux réflexes belliqueux. Ces chausses-trappes sont terribles.

Les pseudo-arguments ethnocidaires, de risque zéro, sont du pain béni pour tous les va-t-en-guerre des oligarchies politico-militaires qui infestent la planète. La logique de ces pseudo-arguments ethnocidaires, de risque zéro, est une merveilleuse occasion pour eux de justifier et accroître les peurs. Comment mieux justifier « l’ordre économique délirant » qu’ils imposent, mieux qu’en attisant la peur des Extraterrestres ? Comment mieux capter encore plus de pouvoir pour réduire en esclavage économique encore un peu plus les populations, mieux que sous couvert d’un principe de précaution ? Et ceci à la demande même de scientifiques et d’ufologues ?

S’il y a un principe de précaution à appliquer, c’est bien à l’égard des oligarques de la finance auxquels nous avons déjà concédé naïvement trop de pouvoir.

Messieurs les scientifiques et ufologues, enlevez donc ce bat qui vous fait encore courber l’échine !

Doutez vous que les oligarchies ne soient pas prêtes à tout pour se maintenir au pouvoir ? L’ethnocide au Rwanda, fut fomenté par les possédants, pas uniquement des Hutus, dans un contexte de crise Malthusienne, uniquement et simplement pour tenter de se maintenir au pouvoir.

Quid de la belle logique hypothético-déductive scientifique ? Nous qui avons tous bien compris que la présence d’exocivilisations aux portes de la Terre depuis des millénaires, est une présence pacifique, qu’elle n’a jamais été une menace pour la planète. Malgré divers épiphénomènes ponctuels moralement condamnables, la présence des exocivilisations est le gage d’une véritable et ultime protection salvatrice pour l’humanité terrestre.

Pour la reconnaissance des Exocivilisations

Notre devoir de scientifiques ou d’ufologues est de communiquer ces faits et analyses positifs.

Nous ne devons pas nous rendre complices des oligarchies qui à l’instar de tous les régimes fascistes ont toujours désigné des boucs émissaires pour légitimer la folie dans laquelle ils ont entraîné leurs peuples…et nous y entraîneront encore.

L’arbre ne doit  pas cacher la forêt. Non, le phénomène ovnien n’est pas grave. Ce qui est grave, c’est quand un enfant meurt. Quand il meurt par la faute de l’incompétence et de l’apathie face à l’impérieuse nécessité d’une régulation sociale des  systèmes économiques et financiers qui les sacrifient sans vergogne sur l’insatiable autel des dividendes. A qui le tour ?

A quoi servirait une Nième étude sur ce que tous les décideurs internationaux savent déjà depuis 50 ans ?

Cessons de cautionner ou de fomenter, directement ou incidemment, la haine des Exocivilisations. Ne serait-il pas plus sage de faire pression pour officialiser une reconnaissance de nos droits mutuels et une réelle application des droits des OEMMII…sur Terre ?

 

Le Savoir pour qui, le Savoir pourquoi ?

Denis R. DENOCLA

 

 

 

 

Summary

  • Ethnocide vs. Genocide.
  • What is a risk?
  • Let us evaluate the risk.
  • Who benefits from the Galactic War?
  • For the recognition of the Exocivilizations

Galactic War will not take place

Many people wonder « Is the presence of exocivilizations risky?  »

Ethnocide vs. Genocide

The term ethnocide appeared in French in 1970 in the writings of the ethnologist Robert Jaulin. It means the disappearance of all social and cultural character of a group of humans, destruction of its civilization by another ethnic group more powerful. It is most frequently used in connection with the disappearance of cultures of the indigenous peoples. The ethnocide destroys     the cultural identity of a group, not necessarily physically (as opposed to genocide). Ethnocide may be the result of a gradual economic or social change, therefore, comes from a state official policy. Lemkin, who invented the concept of genocide, considers that, under certain circumstances, ethnocide is genocide.

We will consider the following 4 types of ethnocide:
a) The non-aggressive ethnocide, leading to cultural extinction without human destruction.
b) The non-aggressive ethnocide, leading to cultural extinction with human destruction.
c) The aggressive ethnocide, leading to cultural extinction without human destruction.
d) The aggressive ethnocide, leading to cultural extinction with human destruction, in other words, a genocide.

What is a risk?

All methods of risk assessment take into account the following three parameters:
• What might we lose?
• What kind of threat?
• What is the likelihood that this threat will happen?

Let us evaluate the risk

So, what is the risk of an ethnocide induced by the presence of exocivilizations?

Is one of the types of ethnocide that we have identified?

Let’s apply the usual methodology by examining the previous three parameters:
• What might we lose?
Living in a wonderful society where there is social and economic justice and general welfare.

• What kind of threat?
Direct contact with the exocivilizations leads to an ethnocide:
a) The non-aggressive ethnocide, leading to cultural extinction without human destruction.
b) The non-aggressive ethnocide, leading to cultural extinction with human destruction.
c) The aggressive ethnocide, leading to cultural extinction without human destruction.
d) The aggressive ethnocide, leading to cultural extinction with human destruction, in other words, a genocide.

• What is the probability that the threat of a contact with exocivilizations may occur?
As found in the oomomen’s documents the presence of exocivilizations on earth has been going on for at least 30,000 years:

E33 – Looking into the distant universe…. p. 439, Message read April 18, 1969 by Fernando Sesma – From a planet codified by a number [2] by its inhabitants, came the earliest visitors to the Earth (since 31,700 years BC). They are tall with a scaly skin; their anatomy is a little bit different from yours. They come from a star that you have not cataloged, located at 47 light years. »

As far back as can be traced in the history of man, at no time the contacts with exocivilizations have been a threat.

D1378: « Men of the Earth. Our ethics prevent us from violating the principle of non interference in the free flow of evolving Social Network of a cold star inhabited by intelligent human beings. »

« We insist: only the certainty that the OEMII of OYAGAA [terrestrials] could disappear from his planet, would give us a moral argument for intervention and only in this case. We would not limit ourselves to stop the process of mutual annihilation, but our expeditionary group would have its staff and technical resources increased in order to put into action a global plan… »

The probability of contacts representing a significant threat of interference is totally null, outside the context of a self-destructive cataclysm.

To put it short, outside the context of a self-destructive cataclysm, the value of the risk for us to lose our wonderful society is zero.

As our nuclear plants and armament are already under control from the exocivilizations, one can consider that the context of a self-destructive cataclysm is already provided by the three major human oligarchic groups (the Western world, the Russians and the Chinese) all of them are « dangerous, cynical and corrupt. » (ref. D1378).

D1378 : «The most advanced components [building blocks] of your technology, the means of organization, a huge mass of data are in the hands of the most irresponsible brains, which is like placing an explosive of great destructive power in the hands of a child. You have created a social order structured in a delirious way, in which technological and economical power and information are being manipulated, not by intelligent creators of an emerging social network, but by the sickest and most archaic brains of your society. Any system which could be applied to cure poverty in the third world or curb the energy shortage and thus provide the highest possible levels of well-being is quickly diverted towards technological applications for military purposes…»

The real risk of a self-destructive cataclysm comes from the three major human oligarchic groups (the Western world, the Russians and the Chinese) « dangerous, cynical and corrupt ». So, we do hope that our neighbors will interfere ASAP !!!

 

Who benefits from the Galactic War?

As we have shown, the risk of a Galactic War is null, the question is in fact:

Who benefits from fear?
Machiavelli teaches us that the prince should be feared, but still not be hated. If he is hated, the people will turn against him; only fear maintains his authority and power. It is thus a good policy to maintain fear without turning it into hatred. A people kept in fear remains « calm ». He dares not stand up against the power. A people who begin to hate his sovereign will seek to overthrow him and he will follow those who lead the revolt. All tyrants of humanity know that. There is a calculated skill, cunning, Machiavellian to handle insecurity and use fear.

The supposed danger of the Alien is an assumption that feed the ancestral fear of the Other that is hidden in a corner of our limbic brain. In appealing here to a precautionary principle is just a false prudence, inadequate but prone to let old aggressive reflexes operate. These are terrible booby traps…

Ethnocidal pseudo-arguments such as zero-risk are a godsend for all the warmongers in the political-military oligarchies that infest the planet. The logic of these pseudo-arguments, ethnocide, zero risk, is a wonderful opportunity for them to justify and increase fears. They don’t have any better justification than the fear of Aliens for imposing to the world their delirious economic order! How could they acquire more power to economically enslave a growing number of people? What better than the guise of a precautionary principle? And all this even at the request of scientists and ufologists?

If there is a precautionary principle to apply, it should be against the financial oligarchs to whom we have already naively conceded too much power. Distinguished scientists and ufologists, don’t bow down anymore!

Do you doubt that the oligarchs are ready to anything to keep power? The ethnocide in Rwanda was fomented by the wealthy, not only Hutus, in a Malthusian crisis context, and just simply to try to keep their power…

What about the good ole hypothetico-deductive logic? Now we all have understood that the presence of the exocivilizations near by the Earth for millenniums is a peaceful presence; it was never a threat to the planet. Despite various epiphenomena morally wrong, the presence of the exocivilizations is a real protection and the ultimate salvation for humanity on Earth.

For the recognition of the Exocivilizations

Our duty as scientists or ufologists is to communicate these facts and every related positive analyzis.

We must not make us accomplices of oligarchs who, like those in all totalitarian regimes, who have always designated scapegoats to justify the madness in which they led their people… and they still lead us.

The trees must not hide the forest. No, the UFO phenomenon is not dangerous. What is dangerous for our society is when a child dies. When he dies through the fault of the incompetence and apathy towards the urgent need for an efficient social regulation of economic and financial systems that shamelessly sacrifice everybody on the insatiable altar of dividends. Who’s gonna be next?

What would be the usefulness of yet another study on a topic that every international leader has been perfectly knowing for 50 years? Let’s stop condoning or promoting, directly or incidentally, the hatred of the Exocivilizations. Would it not be wiser to make pressure for an official recognition of our mutual rights and for an effective application of OEMMII rights on Earth?

Manifesto: RECOGNITION OF EXOCIVILIZATIONS

This manifesto outlines a few of the basic principles necessary to establish a fair and long lasting relationship with any exocivilization respecting the «Pax Galactica»:

Exocivilizations’ Rights
1. Official recognition of the exocivilizations
2. Application of Human Rights to all exocivilizations
3. Application of the Geneva Convention to all exocivilizations
4. Restitution of the bodies of dead explorers to exocivilizations (in reference to the 1994 Law on Bioethics)

Exocivilizations’ Duties
1. Respect for the UN conventions and resolutions
2. Respect for the rights of States
3. Respect for the rights and integrity of people and assets

« The knowledge for whom and why? »
Denis R. DENOCLA